Close

PEOPLE

8 MARS : RENCONTRE-DEBAT AUTOUR DE SAYYIDA AL-HORRA, LA SULTANE-GUERRIERE

PEOPLE

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, aujourd’hui 8 mars, la médiathèque de l’Institut Français de Fès organise une rencontre-débat avec l'écrivaine Anissa Bellefqih, autour de la figure de  Sayyida al-Horra, la sultane-guerrière, évoquée notamment par Fatima Mernisi dans son livre « Sultanes oubliées, Femmes chefs d'État en Islam» édité chez Albin Michel en 1990.

Anissa Bellefqih est enseignante-chercheuse de la littérature française à l'Université Hassan II à Casablanca. Elle est aussi romancière. Parmi ses textes : Yasmina et le talisman (L'harmattan, 1999), Je ne verrai pas l'automne flamboyant (L'harmattan, 2003), La lecture des Aventures d'Arsène Lupin : Du jeu au "je" (L'harmattan, 2010), Années volées (L'harmattan, 2012), La salamandre (2018)

Mardi 8 mars 2022, 17h, @Médiathèque de l'Institut

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Harakatso, au-delà du sport

Sophia Touti alias Harakatso est une femme marocaine ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
LE PEINTRE SÉTOIS ALAIN DELMAS ACTUELLEMENT EN RESIDENCE À EL JADIDA

Le peintre Alain Delmas a déposé ses valises ...

Generic placeholder image
TIKTOK : DES EFFETS « NÉFASTES » SUR LES ENFANTS ?

Les américains accusent TikTok d’inciter les ...

Generic placeholder image
NEW IN TOWN : KEYAGE CASABLANCA - LA CLÉ DE L’ÂGE !

Un nouveau centre KEYAGE annonce l’ouverture ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
SALIM BENMOUSSA : LE PHENOMENE TBERGUIG EST DE RETOUR.

Le phénomène Salim Benmoussa, ne cesse ...