Close

Musique

« LALLA MOULATI » : NETA ELKAYAM CHANTE POUR LES FEMMES DU MONDE ET LES FEMMES EN IRAN !

Musique

La compositrice, musicienne et chanteuse juive marocaine Neta Elkayam vient de sortir un nouveau morceau dédié aux femmes du monde et aux femmes en Iran en particulier. Elle reprend « Lalla Moulati », un monument de patrimoine Gnaoua qu’elle arrange avec le musicien  Amit Hai Cohen.

Pour son retour marocain, Neta El Kayam choisit de puiser dans le patrimoine Tagnaouite avec une reprise originale de « Lalla Moulati ». .  La chanson a été enregistrée par Moktar Gania & the Gnawa Soul pour leur dernier album aux Studios Planet Essaouira et au Studio Estwanat Hai à Jérusalem. Les enregistrements ont été réalisés pendant le Covid-19 lorsque les musiciens ne pouvaient pas se rencontrer, la chanson a donc été enregistrée en partie à Essaouira et en partie à Jérusalem. La production musicale a été assurée par Amit Hai Cohen.

 Avec des paroles originales dans lesquelles la chanteuse et artiste multidisciplinaire d'origine juive nord-africaine appelle à la liberté des femmes dans le monde entier, « Lalla Moulati » est une chanson populaire Gnaoua qui glorifie les femmes et met en lumière  la richesse des identités féminines en Afrique du Nord et au Moyen-Orient . Elle dédie la chanson aux Iraniennes qui font leur révolution au détriment de leurs vies : ‘Dieu vous donnera la force dans votre combat pour la liberté’

 Environ un an après la sortie de la chanson, les participants se sont réunis à Essaouira dans le studio de l'artiste Najia Mehadji pour le tournage du clip réalisé par Amit Hai Cohen . Un clip coloré et porteur d’espoir.

 «  Nos grands-mères sont originaires de l'Atlas et lors de nos voyages là-bas, nous avons rencontré les communautés d'origine qui ont introduit la musique Gnaoua au Maroc et nous avons réalisé l'influence qu'elles avaient sur la musique de nos racines. Gnaoua me relie à mon identité africaine. Le rythme et les basses mettent de l'énergie et de la passion dans mon corps. Lorsque Yacine Ben Ali, notre bon ami d'Essaouira, nous a parlé de Gania et du groupe Gnawa Soul et nous a proposé une collaboration, nous avons immédiatement dit oui » confie Neta El Kayam.

 Le clip a été tourné dans le studio de l’artiste franco-marocaine Najia Mehadji. La chanteuse a voulu capter les couleurs des tableaux de l’artiste.

 Un hymne à l’amour et à la joie qui appelle à la solidarité féminine et la libération de la parole de la femme dans le monde.

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
Ramzi Boukhiam revient sur la Scène Mondiale du Surf

Boukhiam fait désormais partie du Top 34, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
Generic placeholder image
Le Festival On Marche célébrera Marrakech

Le Festival international de danse  contemporaine ...

Generic placeholder image
Un vent de renouveau au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech :

Au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech, un vent de ...