Close

Musique

« SEREK F’BIR » LE NOUVEAU SINGLE DE JIHANE BOUGRINE

Musique

L’auteure compositrice et interprète Jihane Bougrine sort « Serek F’Bir » un nouveau single, extrait du second album « Lyam » sur le poids des secrets dans la société marocaine et arabe. Le clip est porté par l’acteur franco-marocain Assaad Bouab et réalisé par Julien Fouré. 

« Serek F’Bir », expression marocaine qui signifie « ton secret est bien gardé », est une chanson composée et écrite par Jihane Bougrine (première artiste marocaine à signer avec Universal Music Mena), sur le poids des secrets dans nos sociétés. Une chanson inspirée d’une histoire de famille qu’elle a dépoussiérée presque malgré elle. « Les secrets peuvent tuer. Cette chanson est une façon de libérer la parole pour rappeler qu’il y a toujours quelqu’un à qui ouvrir son cœur et qui a ce pouvoir de vous tendre la main » confie la musicienne qui a voulu raconter cela dans un clip réalisé par le réalisateur monteur et fondateur des Free Monkeyz : Julien Fouré. « Je voulais raconter cette histoire à travers une figure masculine forte parce qu’il s’agit de l’histoire des hommes de ma famille. Qui de mieux que Assaad Bouab pour porter cette histoire » confie Jihane Bougrine qui a eu la chance d’avoir le comédien plein de charisme de Marrock , Dix Pour Cent et de The Pursuit of Love. 

Le clip tourné à Essaouira, ville de cœur et ville de la grand-mère de la chanteuse, est le parcours d’un homme perdu, que la mer ramène et qui trimballe une mallette avec lui comme s’il trimballait la misère du monde. On suit un Assaad Bouab, paumé, en costume, pieds nus qui est à la recherche d’un passé ou d’un futur, obsédé par une ombre qui semble le poursuivre. « J’ai découvert un secret de famille via un roman qu’on m’a offert. Comme si on m’envoyait un message, qu’on me donnait des pistes d’une énigme qu’il me fallait résoudre, d’une vérité que je devais rétablir » continue l’auteure compositrice qui décide d’en faire une chanson.

Le clip est produit par Sebastien Deflandre de l’Océan Vagabond , Youssef Barrada des FreeMonkeyz et Khadija Alami de K Films.  L’image gracieuse de Paulin Amato qui a aussi étalonné le clip est au service de la réalisation bien ficelée de Julien Fouré, le tout monté par la brillante Soukaina El Jid. 

 

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
Ramzi Boukhiam revient sur la Scène Mondiale du Surf

Boukhiam fait désormais partie du Top 34, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
Generic placeholder image
Le Festival On Marche célébrera Marrakech

Le Festival international de danse  contemporaine ...

Generic placeholder image
Un vent de renouveau au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech :

Au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech, un vent de ...