Close
Menu

Specials

Aida Taxicis, danseuse et entrepreneuse

Specials

Hot Topics r ' Installée à Casablanca depuis 4 ans, Aida Taxidis est professeur de Street Jazz, heels dance et Jazz. Passionnée de danse depuis son plus jeune âge, elle décide de consacrer sa vie et sa carrière à sa passion. Diplômée du centre de formation professionnelle OFFJAZZ & de la prestigieuse école Broadway Dance Center à New York City, nous découvrons cette femme exceptionnelle en interview exclusive sur InSecret. D’où te vient cette passion pour la danse et qu’est-ce que cette forme d’expression artistique t’apporte ? J’ai commencé la danse à l’âge de 4ans au Maroc, j’ai toujours voulu en faire mon métier car la danse est beaucoup plus qu’une passion pour moi. Cette forme d'expression artistique est ma bulle d’évasion. O Elle me permet de m’exprimer et de faire parler mon corps. Moi qui suis d’un naturel plutôt timide, La danse me permet d’exprimer et ressentir mes sentiments sans en parler oralement. Où puises-tu ton inspiration ? Je puise mon inspiration de la musique, l’art, La nature, la mode, Les voyages, les différentes cultures que j’ai pu découvrir. De mes élèves également, ils m’inspirent beaucoup d’ailleurs. Si tu ne devais choisir qu’un style de danse, lequel choisirais-tu ? Question difficile. J’aime danser en talons pour montrer ma féminité, j’aime le lyrical contemporain pour montrer ma sensibilité, j’aime Le Hip Hop aussi. Je ne pourrai absolument pas choisir un style de danse car j’aime tous Les styles, cela dépend surtout de mon humeur à L'instant T. Quel message souhaiterais-tu véhiculer à travers ce que tu fais ? Un message de positivité, de Liberté de La femme au Maroc, surtout dans notre contexte actuel. Nous devons pouvoir Libérer nos émotions, s’affirmer, avoir confiance en nous, accepter La différence, prôner la tolérance, après tout, la danse est pour tout Le monde. Dans l’idéal, tu aimerais Hot Topics un featurîng avec quel danceur(se) à l’échelle internationale? En deux mots : PARRIS GOEBEL ! Qu’est ce qui t’a mené vers la création de contenu sur Instagram ? C’est un moyen de transmettre mes créations chorégraphiques avec ma communauté. Un moyen de montrer La progression de mes élèves et de promouvoir La danse au Maroc. En bref, c’est un canal pour partager mon Lifestyle. Peux-tu nous décrire comment s’est passé le Fall Dance Camp ? J’ai toujours voulu offrir une expérience de ce type au Maroc. J'ai rencontré Zaina et l’idée nous est venue de collaborer pour partager notre passion, savoir-faire et vision de La danse avec la nouvelle génération. De par nos formations à La fois similaire et différentes par Les styles de danse que nous maîtrisons, nous avons pu proposer plusieurs styles de danse tels que l’Afro Dancehall, le Hip Hop et le Jazz pour offrir un ^enseignement polyvalent. // .. j Notre but, outre L’enseignement de La danse, était de pLonger nos éLèves dans tout L’univers qui en découLent (émotions fortes, partage, soLidarité, bienveiLLance, toLérance, épanouissement) et de Les faire vibrer à travers Leur passion. Nous avons été agréabLement surprises de recevoir des jeunes adoLescents de différentes viLLes du Maroc. CeLa nous a fait réaLiser L’importance de La danse dans La société marocaine. La demande est Là et Le potentiel aussi. CeLa nous motive à en organiser plus surtout que Le premier a eu Lieu dans Lajoie et La bonne humeur ! Le concept du Camp est d’allier La danse et La nature afin de proposer une expérience en immersion totale. Mise à part La soLidarité, la toLérance et l’ouverture d’esprit, les valeurs écologiques sont tout aussi importantes pour Les générations à venir ! Peux-tu nous parler du Private workshop et ce que tu nous prépare à la suite ? Le Private Workshop est La première expérience de stage de danse en comité restreint. Ce format me permet de me concentrer davantage sur chaque éLèves et Leur faire travailler Leur créativité en créant Leur chorégraphie en seulement 1:30. C’est un travail également basé sur La performance devant La caméra et sur Le ressenti. Pour ce qui est des projets en préparation, Zaina et moi travaillons sur La 2ème édition du Dance Camp qui se déroulera pendant Les vacances de Décembre dans un endroit féerique. STAYTUNED ! Hot Topics Studio 7 pour toi ? Un studio avec une ambiance totalement différente des autres écoles à Casablanca. Le studio me manque tellement et j’ai tellement hâte de reprendre les cours avec la S7 TEAM ! Penses-tu que la dance au Maroc commence à être reconnu comme un métier ? Oui et non, la danse commence à se développer au Maroc petit à petit et commence à se démocratiser doucement mais sûrement. Il reste à faire un grand travail sur les mentalités marocaines. Les danseurs doivent aussi arrêter de brader les prix et laisser les professionnels travailler. Quelles sont les difficultés que tu vis dans le domaine de la danse au Maroc ? Le regard que certaines personnes peuvent porter sur La danseuse marocaine, le manque d’évènement tel que les Battles, les Workshops, etc. Nous manquons d’opportunités pour Les danseurs qui peuvent se traduire par des vidéo clips et des publicités, mais aussi de vraies formations pour les danseurs et professeurs de danse. Shehrazed DADA

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Harakatso, au-delà du sport

Sophia Touti alias Harakatso est une femme marocaine ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
ERMENEGILDO ZEGNA DÉBARQUE À CASABLANCA

Une nouvelle boutique de plain-pied, en plein centre de ...

Generic placeholder image
Toutes les stars qui ont assisté au Super Bowl 2021

La plus grande nuit du sport, bah c’était ...

Generic placeholder image
The Weeknd met le feu au Super Bowl 2021

Qui a besoin d'un Grammy quand on est le meilleur artiste ...

Generic placeholder image
« Nweta Bene » : Les Inqualifiables déploient un nouveau concept

Portés par l’ambition de partager un nouveau ...

Generic placeholder image
La chérophobie, cette peur irrationnelle d'être heureux

Vous est-il déjà arrivé d’avoir ...