Close

BEAUTÉ

COMMENT GARDER UNE BELLE PEAU AVEC LE PORT DU MASQUE

BEAUTÉ

Le docteur Ahlam Asriri, dermatologue à Casablanca nous parle des effets délétères du port de masque et des différentes routines à adopter pour avoir et garder une belle peau avec le port du masque.

AHLAM ASRIRI, dermatologue nous parle des différentes affections cutanées relatives à la période actuelle.

« Pour beaucoup de marocains, la période Covid, confinement s’est révélée être une véritable source de stress mais peu d’entre nous avons changé notre routine skincare. Or, il est très important d’en tenir compte eu égard au port du masque et de l’aggravation de certaines pathologies cutanées dont les périodes de confinement et post-confinement n’ont été que de vrais accélérateurs ».

Peau et port du masque

Si la période de confinement a été compliquée à gérer, le stress qui continue de nous toucher face à l’incertitude du lendemain a des répercussions directes sur la peau. Mal vécue psychologiquement par la majorité d’entre nous, la crise sanitaire a vu « fleurir » nombre d’affections cutanées comme le psoriasis, l’eczéma et l’acné chez les enfants comme les adultes : des maladies cutanées qui nécessitent une attention toute particulière. Mais pas seulement. On le sait maintenant, le port du masque est à son tour bien qu’obligatoire, source de nombreux maux cutanés. D’une certaine façon, notre peau est à son tour « confinée » pour plusieurs heures et tous les jours. Or, le port du masque peut s’avérer allergène pour les peaux réactives ou générer boutons, dilatations des pores ou rougeurs diffuses car la peau est enfermée et finit par « chauffer ». Quelle que soit la dermatose, il est important de consulter pour être soigné et de fait, changer sa routine habituelle de soins quotidiens.

« Il faut éviter les formules occlusives et se démaquiller la peau ou la nettoyer systématiquement même si l’on ne se maquille pas : l’idéal ? des formules matifiantes mais hydratantes pour éviter le dessèchement de la peau ».

Peau et routine skincare

Alors que le port du masque peut entraîner une dilatation des pores à cause de la chaleur, le stress généré par la sensation d’enfermement de la peau peut aussi être à la source d’irritations et de petits boutons. Et cela, même si l’on ne souffre pas d’acné. D’où l’intérêt de s’orienter vers des soins de peaux adaptés : par exemple, on opte pour une exfoliation de la peau plus souvent pour désengorger la peau des cellules mortes. On peut opter pour une lotion exfoliante ou un exfoliant enzymatique qui apporte laisse une vraie sensation de fraîcheur à la peau sans l’irriter.

Sérums ou crèmes ?

Dans la période, on s’oriente plutôt vers des sérums, efficaces qui vont aussi calmer les inflammations, agir selon l’âge du patient et sur lesquels on verra s’ajouter des formules vraiment légères. En journée, mieux vaut éviter les crèmes qui ont tendance à être fortement occlusives sous le masque pour les utiliser plutôt le soir.

 

Quel écran solaire avec le masque ?

On évite les formules trop épaisses pour aller vers des écrans solaires SPF 50 plutôt teintés mais non occlusifs en optant plutôt pour des formules fluides et légères. Cela peut tout à fait remplacer la routine habituelle qui consiste à cumuler un écran solaire et un correcteur ou fond de teint. On privilégie plutôt une texture qui protège et camoufle les imperfections avec naturel. Un écran solaire teinté, une BB Crème avec indice élevé. Voire une poudre compacte matifiante avec indice de protection.

Quels masques de peau avec… le port du masque ?

N’hésitez pas à faire une vraie pause avec un masque généreux, hydratant et gorgés d’actifs apaisants : aloe vera, niacinamide, etc. En profitant pleinement de ce moment. C’est aussi un moment idéal pour déstresser, fermer les yeux et sentir les effets de ce masque désaltérant et « anti-flush » sur votre peau.

Maquillage et masque

Mieux vaut opter pour des textures faciles à démaquiller et un trop-plein de maquillage et de fards qui peuvent irriter la peau de l’extérieur et qu’il faudra nécessairement démaquiller le soir. Idéalement avec une formule qui décolle les particules en douceur : l’eau micellaire est une alternative parfaite ou un nettoyant très doux et sans parfum.

Ahlam Asriri

Docteur en dermatologie et vénérologie à Casablanca

Après des études de médecine à la faculté Hassan II de Casablanca, Ahlam Asriri décide de se spécialiser dans la dermatologie par passion. Classée parmi le top 5 des étudiants ayant passé le concours d’internat, elle intègre le CHU en 2004 et se spécialise finalement dans le domaine de la dermatologie bien qu’elle ait passé les deux années respectives précédant sa spécialisation en gynécologie et ORL. Mais son intérêt pour l’esthétique, la petite chirurgie et la dermatologie finissent par l’emporter. Elle continue sa carrière en exerçant plusieurs années à la clinique Achifaa de Casablanca avant d’ouvrir son propre cabinet où elle exerce son métier de dermatologue et de médecin esthétique depuis 2012. Aujourd’hui, le docteur Ahlam Asriri s’accorde à garder l’équilibre entre dermatologie classique et médecine esthétique : « Je ne souhaite pas être systématiquement assimilée à ce qui relève uniquement des nouvelles techniques de rajeunissement qui sont aujourd’hui une réalité du marché et très demandées. Il est important de garder l’essentiel de son métier, l’essence même qui consiste d’abord à soigner, traiter, prendre en charge avant d’embellir même si les deux ne sont pas incompatibles. Mais avoir une belle peau, une belle qualité de peau, c’est d’abord une hygiène adaptée, une vraie routine spécifique avant de penser à la mésothérapie ou au rajeunissement. Tout est une question de mesure et d’accompagnement ».

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Harakatso, au-delà du sport

Sophia Touti alias Harakatso est une femme marocaine ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
L’IFC RETROUVE (ENFIN) SON PUBLIC

La saison 2020/2021 a été particulière ...

Generic placeholder image
LA PATROUILLE DE LA MARCHE VERTE FAR POUR LE FINISH DU RALLYE AICHA DES GAZELLE

Après neuf jours de course intense, les Gazelles ...

Generic placeholder image
SHIRU OUVRE SA 3E ADRESSE A CASABLANCA

Le Groupe Shiru poursuit son expansion à Casablanca ...

Generic placeholder image
L’ORIENTAL FASHION SHOW À LA MILAN FASHION WEEK

Pour sa première édition à Milan, ...

Generic placeholder image