Close

Artsies

Etude d’Harry Potter : Théories et analyse

Artsies

Harry Potter restera toujours la série fantastique qui m’aura le plus marquée. L’univers du sorcier à lunettes rondes est si riche et si complexe, qu’il continue, des années après la sortie du dernier tome et du dernier film, à susciter l’engouement. Je vous propose dans cet article, de faire le point sur les plus belles théories d’Harry Potter et de comprendre un peu plus pourquoi, les livres de J.K Rowling sont si réussis.

1 – The Boy Who Lived

La saga Harry Potter se distingue par le fait qu’on peut qualifier sa narration de transmédia, qui se différencie de la narration classique par la diversité de ses contenus et la profondeur narrative de l’univers qu’elle engendre. Le monde Harry Potter est magique, hors du commun et si riche, qu’il en est devenu une légende et un phénomène éternel de la pop culture.

Lorsque J.K. Rowling a rédigé le premier tome, elle était loin d’imaginer le succès de son jeune héro à la cicatrice. Le livre paraît en 1997, chez un petit éditeur anglais et visionnaire, le seul à avoir accepté de la publier. Plus de 20 ans plus tard, la saga est l’œuvre littéraire la plus vendue du monde. L’univers pottérien comprend les sept tomes d’Harry Potter, une pièce de théâtre sequel, trois ouvrage spin-off, huit films et trois parcs d’attractions. Les aventures du sorcier et de ses amis Ron et Hermione ont conquis un vaste public de lecteurs de tous les âges et de toutes les catégories sociales. L’œuvre est ainsi devenue universelle.

La marque Harry Potter est sixième au rang des enseignes les plus puissantes du monde et est estimée à 25 milliards de dollars. Mais au-delà de ce succès fou, l’aventure artistique de celui-qui-a-survécu évoluant dans la société britannique des années 90, doté de cette grande mission de sauver son monde contre les forces du mal, est porteuse d’un grand sens fictionnel.

2 – Une génération Potterhead

L’impact psychologique que ces romans ont eu sur une génération est si manifeste, qu’une équipe de chercheurs a voulu le mesurer. La problématique des « sang-purs », des « sang-mêlé » et des « Sang-de-Bourbe », la stigmatisation des elfes de maison, des géants et des gobelins, l’amour d’Hagrid pour les créatures dangereuses (on se souvient tous de Buck l’hippogriffe), la supériorité des sorciers aux moldus, Ombrage et son inquisition, la haine du Ministère de la Magie pour les hybrides tels que les centaures ou encore le traitement injuste de la société à l’égard de Lupin etc… Dans ce monde injuste et cruel, Harry lui, n’a pas de préjugés et se lie d’amitié avec les personnages en fonction de qui ils sont et pas de ce qu’ils sont. Bilan de l’enquête : « lire la saga Harry Potter améliore la perception que les enfants ou les jeunes ont des minorités stigmatisées ».

Pour ceux qui pensent encore qu’Harry Potter n’est qu’une histoire pour enfants, plusieurs universités dans le monde proposent des cours, des colloques et des conférences sur l’univers des sorciers. En Inde, à Calcutta, une université dispense des cours sur les sciences juridiques du ministère de la magie. Autrement dit : des cours de droit en mode Harry Potter ! Seuls ceux qui auront lu au moins deux fois tous les livres de la saga Harry Potter ont pu participer au concours d'entrée à l'issue duquel seulement 40 étudiants ont été retenus. Il s'agit "d'une interface entre la littérature de fiction fantastique et le droit" explique Shouvik Kumar Guha, professeur en charge de ce cours si particulier et passionnant à la fois.

 

A Poitiers en France, en 2019, l’association des doctorants en droit nommée Thesa Nostra a organisé une série de conférences dont les débats ont tourné autour d’Harry Potter. Le but de cet évènement était de faire le parallèle entre les aventures du sorcier et notre société actuelle en évoquant par exemple les sujets de l’exercice du pouvoir, le droit des animaux, le bannissement…

L’une des intervenantes-doctorantes, Emma Fiedler assure « par l’utilisation de la fiction, nous mettons à l’épreuve nos propres mécanismes juridiques ». Romane Mondonnet, intervenante sur la question poursuit “c’est un reflet de notre monde où le droit de manifester se heurte aussi à la répression policière. Un autre versant du livre expose un monde de violence et, par exemple, la question du terrorisme.”

Une autre université écossaise avait prévu d’organiser en Juin 2020, une summer school intitulée “Les Textes Fantastiques et Où les Trouver” ce qui permettra d’étudier les textes clés à travers différents supports (allant de Tolkien à Ursula K le Guin, en passant par JK Rowling et bien plus encore).

Enfin, en Virginie, à l’université de Lynchburg, Sharon Foreman, la directrice, a décidé d’utiliser la célèbre saga Harry Potter pour enseigner la philosophie antique aux étudiants pour “parler directement aux élèves du XXIème siècle”, selon elle.

Il peut paraître compliqué de saisir les références au droit ou à la philosophie lorsqu'on se concentre sur l'intrigue. Mais à de nombreux moments, J.K. Rowling a laissé des indices, notamment lorsqu’Harry Potter et ses amis braquent Gringotts, la banque des sorciers, ou le jugement d'Harry Potter dans L'Ordre du Phœnix, lorsqu’il a dû utiliser la magie pour se défendre contre l’attaque de deux détraqueurs. Nous retrouvons également de nombreuses références à la philosophie antique notamment avec la cape d’invisibilité et sa ressemblance frappante avec L'Anneau de Gygès, une allégorie au début du deuxième livre de La République de Platon qui raconte l'histoire de Gygès, qui trouve un anneau qui lui permet de devenir invisible.

L’histoire d’Harry Potter est bien plus fascinante et complexe qu’il n’y paraît. Se pencher sur toute sa subtilité intellectuelle, morale, juridique, sociale et culturelle mériterait selon moi, tout un module universitaire, que je serais la première à suivre.

3 – Les plus belles théories

J.K. Rowling, en maîtresse du suspens et de la narration, a laissé volontairement planer dans ses livres et films grand nombre d’ambiguïtés, zones d’ombres et doutes, offrant ainsi place au débat, aux théories de fans et permettant aux interprétations de fleurir. Ci-dessous, une liste des plus belles d’entre elles, validées par J.K. Rowling herself !

LA THÉORIE DU LIEN FRATERNEL (TLF)

Cette théorie est l’une des plus discutées et débattues de l’histoire de la Pottermania. Elle présentait Hermione comme la sœur (ou la demie-sœur) de Harry ; celle-ci aurait été cachée à la naissance, et adoptée par les Granger. Seul un très petit nombre de sorciers auraient été au courant de sa véritable identité, dont Dumbledore, et Hermione elle-même.

Un des éléments majeurs en faveur de cette théorie était cette déclaration de Rowling lors d’une interview : “Il y a une chose…une chose au cœur de toute l’histoire, une chose qui explique tout. Certains ont presque deviné de quoi il s’agit…Je ne peux plus revenir en arrière désormais, tout est construit dans ce but et j’ai laissé plein d’indices.” Pour certains, il ne faisait aucun doute que la TLF était cette chose au cœur de tout.

 

Le fait qu’Hermione ait le sang de Lily implique qu’elle jouerait un rôle majeur dans la protection d’Harry. Les évènements de l’Ecole des Sorciers et de la Coupe de Feu permettaient d’appuyer cette théorie ; à la fin du premier tome, Voldemort ne peut pas toucher Harry, et Hermione n’est pas loin. Mieux, elle vient de l’embrasser, ce qui est signe de protection. Dans le tome 4 en revanche, Voldemort est capable de toucher Harry. Il pense que c’est parce qu’il vient de prendre son sang, mais cela pourrait aussi être dû au fait qu’Hermione n’est pas là pour le protéger.

La théorie reposait sur de nombreux arguments, comme leur comportement l’un envers l’autre ; dès le début de la saga Hermione se montre très protectrice envers Harry. La question de la ressemblance physique a été avancée à de nombreuses fois ; en effet, alors que Rowling a l’habitude d’indiquer les traits physiques communs entre les membres d’une même famille, à l’image des Weasley ou des Malefoy, Hermione n’est jamais décrite comme ressemblant à ses parents. En revanche, tout comme Harry, Hermione est dotée d’une chevelure rebelle, et comme Pétunia (qui serait sa tante selon cette théorie), d’incisives proéminentes.

VOLDEMORT AVAIT PRÉVU DE PRENDRE L’APPARENCE D’HARRY

Pourquoi le portoloin utilisé par Harry et Cédric à la fin de la Coupe de Feu était-il prévu pour un aller-retour ? Voldemort avait prévu de tuer Harry, c’était même son principal objectif. Pourquoi dans ce cas, le portoloin était-il ensorcelé pour pouvoir revenir du cimetière à l’entrée du labyrinthe ? Il est possible qu’il ait prévu de renvoyer le corps de Harry à Poudlard, afin de prouver qu’il était capable de battre Harry Potter, mais c’est sans compter la promesse que Voldemort avait faite à Nagini, à plusieurs reprises ; une fois mort, elle pourrait manger le corps de Harry.

Un fan a alors avancé l’idée que le portoloin était sans doute prévu pour Voldemort lui-même ; il lui permettrait de pénétrer à Poudlard avec ses mangemorts sans difficulté. Mais il vient de renaître, personne n’est au courant de son retour, et Poudlard est plein d’employés du ministère. Ce serait donc plutôt idiot de sa part. En revanche, personne ne se méfierait de Harry – ou de quelqu’un qui lui ressemble – qui réapparaitrait devant le labyrinthe. En tant que champion du Tournoi des Trois Sorciers, il serait alors amené à être en contact avec Dumbledore, le ministre, et de nombreux éminents sorciers. Le plan de Voldemort apparaît alors ; prendre l’apparence de Harry, grâce à du Polynectar. Quand le moment viendrait, il pourrait alors aisément tuer Dumbledore (et ainsi devenir, sans le savoir, le maître de la baguette de Sureau). Voldemort n’avait pas seulement besoin du sang de Harry, il avait besoin de son statut de héros. De plus, arriver à Poudlard lui aurait également donné du temps pour chercher un objet appartenant à Godric Gryffondor, le seul fondateur dont il n’a pas trouvé de reliques à transformer en Horcruxe.

Dumbledore est la mort

Tout comme les trois sorciers des reliques de la mort, Voldemort a cherché le pouvoir, Severus est mort pour l’amour et Harry a échappé à la mort. Dumbledore a également possédé les trois reliques à un certain moment de sa vie. C’est ce qui fait de lui la mort. J.K. Rowling a d’ailleurs approuvé cette théorie en disant que c’était sa préférée.

Vous vous souvenez de l'histoire derrière les Reliques de la Mort ? La Mort a offert à 3 frères 3 artefacts : la baguette de Sureau au frère désirant le pouvoir, la Pierre de Résurrection au frère désirant ramener son épouse décédée, la Cape d'invisibilité au frère désirant échapper à la mort. Le premier frère se fera de nombreux ennemis à cause de cette baguette et se fera tuer. Le second verra sa compagne ressuscitée s'éloigner et se suicidera. Le dernier évitera la mort toute sa vie avant, vieillard, d'ôter sa cape et de l'accueillir à bras ouverts. Ces destins ne vous rappellent personne ? Voldemort meurt à cause du pouvoir et de son ambition totale et dévorante, Severus Rogue n'a vécu et n'est mort que pour une chose, l'amour qu’il portait à Lily Potter, enfin Harry a affronté son destin, rencontrant même "Dumbledore" dans la mort, pour lui parler comme à un vieil ami... Une très belle théorie.

La semaine prochaine, nous parlerons des personnages d’Harry Potter et de leurs vies après Les Reliques de la Mort. En attendant, méfaits accomplis !

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Harakatso, au-delà du sport

Sophia Touti alias Harakatso est une femme marocaine ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
L’ORÉAL PARIS LANCE STAND UP CONTRE L’HARCÈLEMENT DE RUE

En partenariat avec l’ONG Hollaback!, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
ON CRAQUE POUR LE NOUVEAU ROUGE HAUTE INTENSITÉ DE CHANEL

Le rouge à lèvres parfait dont on ...

Generic placeholder image
L’HUMOUR A L’HONNEUR A TAGHAZOUT BAY !

La troupe du Jamel Comedy Club (JCC) débarque ...

Generic placeholder image