Close

SOCIÉTÉ

L’ORÉAL PARIS LANCE STAND UP CONTRE L’HARCÈLEMENT DE RUE

SOCIÉTÉ

En partenariat avec l’ONG Hollaback!, L’Oréal Paris prend l’initiative de former un million de personnes à l’intervention en tant que témoins afin de lutter contre l’harcèlement de rue*. 78% des femmes ont été victimes d’harcèlement dans des lieux publics. Seules 25% des victimes disent avoir été aidées par quelqu’un. 86% parmi nous ne savent pas comment agir face à une telle situation.

Tels sont les résultats d’un sondage international sur l’harcèlement dans les lieux publics, réalisé en partenariat avec Ipsos, des chercheurs de l’université Cornell et L’Oréal Paris. Cette étude enquête sur l’harcèlement à grande échelle, à travers des entretiens en ligne effectués dans 8 pays différents présentant des diversités sociétales et culturelles. 15,500 personnes, de tous âges, ont été interrogées sur leur expérience par rapport à l’harcèlement à deux niveaux – en tant que victimes et témoins. Les résultats confirment la détermination de L’Oréal Paris à défendre l’estime personnelle de toutes les femmes et à contrer l’harcèlement de rue au quotidien. L’Oréal Paris et Hollaback! mettent au point leur programme de formation des témoins: Stand Up: contre l’harcèlement de rue.

En route contre l’harcèlement de rue

Afin de se joindre à ce mouvement mondiale, L’Oréal Maroc a lancé cette initiative en septembre dernier en partenariat avec l’ONG Réseau lddf-injad contre la violence basée sur le genre.

Dans les écoles, les espaces publics, les formations en ligne, Stand Up a pour objectif de former 10 000 personnes la première année du lancement aux 5 étapes: Adresser, Distraire, Déléguer, Documenter, Retarder, programme de formation à l’intervention en tant que témoin approuvée par des experts et lancé par Hollaback! L’intervention en tant que témoin est le terme qui désigne l’action accomplie par le témoin pour calmer la situation et rendre les lieux publics plus sûrs.

C’est lors d’une intervention auprès d’étudiants pendant les olympiades à l’ISCAE le 14 mai que Kaoutar Boudarraja, ambassadrice Stand up L’Oréal Paris au Maroc a souligné son engagement auprès de la marque et du programme : « Être ambassadrice L’Oréal ne se résume pas uniquement à répéter le fameux slogan : « je le vaux bien ». Appartenir à cette grande famille depuis plusieurs années, m’a fait comprendre l’ampleur de ces quatre mots magiques qui ont tout d’une vraie philosophie de vie : Celle de s’accepter telle que l’on est, sans chercher à être parfaite ni à céder aux diktats de la beauté. Accepter sa différence, sa singularité, se faire confiance et prôner le naturel. Soutenir et encourager de plus en plus de femmes qui veulent faire entendre leurs voix et se battre pour leurs droits. La famille L’Oréal m’a offert une tribune à travers laquelle je peux rassurer celles qui doutent d’elles-mêmes qu’elles ne sont pas seules, que le chemin est long mais que le combat en vaut la peine » 

Entraîner un changement culturel pour lutter contre l’harcèlement de rue

Sur un site de formation dédié:  https://www.standup-international.com/mena  et sur les réseaux sociaux, Stand Up enseigne ces 5 étapes en commençant par la Distraction, le simple acte d’interrompre un incident en demandant l’heure ou en prétendant d’être perdu. En ouvrant l’oeil du public à l’ampleur du harcèlement, dont les femmes en particulier sont victimes, Stand Up vise à la fois à décourager les acteurs d’harcèlement, à soutenir les victimes et à encourager les témoins à intervenir. Cela afin de provoquer un changement culturel dans la réponse mondiale au harcèlement de rue.

Défendre l’estime personnelle de chacun

Conformément à son slogan révolutionnaire Je le vaux bien, L’Oréal Paris a multiplié les initiatives en tant que marque pour supprimer les obstacles qui empêchent les femmes de croire entièrement en leur estime personnelle et d’en être conscientes. S’appuyant sur sa portée mondiale, le mouvement Stand Up fait parvenir le soutien de la marque pour les femmes aux espaces publics en luttant contre les comportements menaçants qui affectent la liberté de circulation des filles et des femmes à travers le monde.

Méthodologie de l’étude

Ce sondage a été réalisé par Ipsos pour L’Oréal Paris dans 8 pays à travers le monde: Canada, France, Inde***, Italie, Mexique, Espagne, Angleterre, EU. Dans chacun des pays étudiés, 2000 personnes – 1250 femmes et 750 hommes – ont été interrogées. Au total, 15 500 personnes ont été interrogées du 5 février 2019 au 27 février 2019. Ces entretiens ont été menés en ligne.

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Harakatso, au-delà du sport

Sophia Touti alias Harakatso est une femme marocaine ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
L’ORÉAL PARIS LANCE STAND UP CONTRE L’HARCÈLEMENT DE RUE

En partenariat avec l’ONG Hollaback!, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
ON CRAQUE POUR LE NOUVEAU ROUGE HAUTE INTENSITÉ DE CHANEL

Le rouge à lèvres parfait dont on ...

Generic placeholder image
L’HUMOUR A L’HONNEUR A TAGHAZOUT BAY !

La troupe du Jamel Comedy Club (JCC) débarque ...

Generic placeholder image