Close

Artsies

La french touch, c'est quoi ?

Artsies

 

Tous les amateurs de musique électronique ou fréquentant les boîtes de nuit du monde entier ont déjà dansé sur de la house music produite en France et d'autres classiques de la French Touch. Alors que dans les grandes villes des États-Unis et du Royaume-Uni, ce genre de musique festive est déjà bien connu des habitués de la vie nocturne, il faudra un peu plus de temps avant que ce style ne soit vraiment lancé en France. C'est au cours des années 90 que certains DJ français vont s'emparer des codes et des sons du style pour lancer un phénomène en France: La French Touch. 

Cette nouvelle vague française se démarque cependant de la House Music traditionnelle par des caractéristiques spécifiques qui sont uniques et que nous n'avions pas trouvées auparavant dans ce registre, comme l'utilisation de samples, c'est-à-dire d'extraits de musiques déjà existantes, souvent tirées du funk et du disco.

De Laurent Garnier au groupe Daft Punk, en passant par David Guetta, plusieurs artistes ont permis à cette house music "made in France" de s'exporter et de continuer à devenir un registre connu dans la vie nocturne partout dans le monde. De nouveaux artistes ont pris le relais et sont devenus les nouveaux porte-drapeaux de la musique française sur la scène internationale.

L’interdiction des rassemblements en Angleterre 

De l'autre côté de la Manche, le style est déjà bien établi dans la vie nocturne en Angleterre, que ce soit dans des villes comme Londres ou Manchester. Cependant, en 1988, le Premier ministre britannique Margaret Thatcher a interdit les rassemblements autour de la techno et de la house parce que des altercations violentes avaient lieu entre les fêtards et la police. Les jeunes Anglais, manquant alors de lieux nocturnes pour écouter la musique et faire la fête, décident d'exporter leurs tendances musicales et leurs soirées en Europe, notamment à Paris.

Carton d'invitation à la première soirée French touch au Palace, à Paris, en 1987.

Alors que les Français ne connaissaient les house parties en Angleterre que par la presse, ils auront enfin l'occasion de s'y intéresser de plus près. En effet, de plus en plus d'Anglais viennent en France pour organiser des soirées, les line-up deviennent de plus en plus intéressants, et les jeunes fêtards français, n'ayant alors que peu de connaissances de cet univers, vont découvrir les raves et les nouveaux DJs de grande renommée à l'étranger.

L'arrivée de la scène anglaise en France contribuera grandement à l'émergence de jeunes artistes français. Ces artistes se sont nourris de nombreuses influences, depuis leur premier amour pour le rock, la soul, le funk ou le hip-hop, mais aussi par ces nouveaux sons et les labels underground britanniques fraîchement débarqués. C'est ce qui fait la richesse de cette nouvelle scène française : une grande diversité musicale.

Les années 90 : la consécration

Nous sommes maintenant au début des années 90, et cette nouvelle vague monte progressivement et devient à la mode.

À partir de 1994, les artistes français ont commencé à produire leurs propres titres, qui ont eu du succès et ont même été salués par la critique britannique. La musique produite par ces artistes français se distingue encore de la scène britannique, par une plus grande ouverture musicale et une plus grande diversité des sons. Les chansons produites peuvent en effet avoir une orientation un peu plus rock ou un peu plus funk par exemple.

Par conséquent, les professionnels et autres experts commenceront à faire une distinction en essayant de catégoriser la maison française : c'est ainsi que le terme "French Touch" apparaîtra, on retrouvera aussi la « French disco », le « Paris beat », la « French hype », la « nouvelle vague » ou même la « baguette beat ». Cela montre que la musique house française est clairement identifiable et que, bien qu'inspirée de la house traditionnelle, elle a ses propres codes et caractéristiques et en fait un style unique.

En 1995, la French touch commence à gagner en popularité avec la sortie de l'album Boulevard de St Germain. Début 1997, la sortie de l’album Homework des Daft Punk donne à ce mouvement musical une place énorme sur les scènes nationale et internationale.

L'année 1998 est marquée par le titre Music Sounds Better With You de Stardust, devenu emblématique de ce mouvement, et qui se vendra à plus de deux millions d'exemplaires dans le monde dès les premiers mois. Une des forces de la French Touch est qu'elle a été renouvelée au fil du temps, et les nouveaux artistes ont à leur tour trouvé l'inspiration dans d'autres styles musicaux comme le rock pour des groupes comme Justice par exemple.

Je ne pouvais pas vous parler de la french touch sans vous préparer une playlist. Sacrés français !  A déguster sans modération :

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua Ă  Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'Ă©toile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
Ramzi Boukhiam revient sur la Scène Mondiale du Surf

Boukhiam fait désormais partie du Top 34, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
Generic placeholder image
Le Festival On Marche célébrera Marrakech

Le Festival international de danse  contemporaine ...

Generic placeholder image
Un vent de renouveau au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech :

Au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech, un vent de ...