Close

Sassies

La sexualité dans les figures mythologiques

Sassies

C’est le désir qui fait tourner le monde ! Depuis l’Antiquité, les figures mythologique représentant la sexualité pullulent et portent en elle un symbolisme fort. Petit tour en Egypte antique cette semaine.

« Dans l’antique vallée du Nil, les relations hommes-femmes sont harmonieuses et reflètent la libido débridée des dieux. Un mythe raconte le meurtre du dieu Osiris, découpé en morceaux par son frère. Isis, son épouse, le ranime en lui prodiguant une douce caresse buccale. La jouissance est source de vie ! Au quotidien, aucune loi n’oblige les femmes à dissimuler leurs formes pour ne pas exciter les hommes. Lorsqu’un couple fait l’amour, il dit « faire un jour heureux ». Evidemment, il y a des limites : l’adultère est proscrit et les coupables risquent au mieux le divorce, au pire la peine de mort. » explique Virginie Girod dans un Dossier coordonné par Gaëlle Renouvel et Cyrielle Le Moigne-Tolba sur la plateforme web Ça m'intéresse.

Hathor, la déesse de la Joie, de l'Amour et de la Danse

Hathor, déesse de l'égypte antique

Hathor est la fille de Rê et de Nout. Elle est la déesse de l'Amour, la Beauté, la Maternité, la Musique et de la Joie. Mais elle peut à tout instant prendre son aspect de déesse dangereuse et devenir la terrible lionne Sekhmet. A Thèbes, on la vénère comme déesse des morts sous l'aspect de la "déesse du sycomore".

Investie des pouvoirs créateurs, Hathor favorise toute Vie aussi bien animale, humaine que végétale. On raconte comment la déesse dansa avec Ra pour l'encourager quand il était dépressif. La création artistique est également de la compétence d'Hathor, et de nombreux artistes viennent dans ses temples pour connaître l'inspiration.

Son sanctuaire principal était à Dendérah, où son culte avait son origine. A Dendérah, on l'a en particulier adoré comme la déesse de fertilité, des femmes et de l'accouchement. Les grecs avaient identifié Hathor avec Aphrodite.

Si on va au Louvre, on peut voir sur le relief de la tombe du pharaon Séthi Ier un collier, dit « menat », qu’une femme offre au roi. C’est le collier d’Hathor, légèrement vêtue d’une résille transparente et coiffée du hiéroglyphe de son nom...

L’idée globale est que le pharaon -mort- insère sa main dans le collier, met ainsi la déesse enceinte et renaît, tel le soleil triomphant, dans le royaume de l’au-delà.

Karomama, la « divine adoratrice d’Amon »

Karomama, la divine adoratrice d'Amon

C’est une petite statuette en bronze représentant une femme (avec une perruque) appelée Karomama, dont s’enorgueillit le Louvre, et qui porte le titre de « divine adoratrice d’Amon ».

Elle était l’épouse du Dieu Amon, auquel elle faisait vœu de se consacrer entièrement, et donc le plus souvent vouée à rester abstinente... mais pas inactive ! En effet, en tant que « main du dieu », elle avait le rôle d’« éveiller la pulsion sexuelle » d’Amon, dieu créateur et fertiliseur... »

Karomama est une statue en bronze représentant une prêtresse. Elle est datée vers 870 av. J.-C. Elle a été découverte à Karnak et est conservée au musée du Louvre.

 

Selon un article de Paule Valois paru dans Pharaon Magazine, Hors-série n°4, janvier-février-mars 2012, alors les représentations religieuses et mythologiques sont nombreuses, les sources sur la vie sexuelle des Egyptiens sont plutôt rares. Ce qu’il faut retenir est qu’en Egypte Antique, l’acte sexuel est lié à la régénération vitale.

 

 

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
Ramzi Boukhiam revient sur la Scène Mondiale du Surf

Boukhiam fait désormais partie du Top 34, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
Generic placeholder image
Le Festival On Marche célébrera Marrakech

Le Festival international de danse  contemporaine ...

Generic placeholder image
Un vent de renouveau au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech :

Au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech, un vent de ...