Close

Sassies

Le secret des gens heureux - leçon 1 : la gratitude

Sassies

Nous vivons tous à un moment donné, un profond sentiment que les choses ne sont pas ce qu’elles devraient être. Surtout en cette période de confinement, il est difficile de rester positif. Tout ce que nous aimions faire comme sortir, aller au restaurant, boire des verres entre amis est désormais impossible.

Le fait de rester chez soi, sans distractions, nous fait questionner notre existence, nos choix, bref notre vie. Et la plupart du temps, on se dit que l’on n’a pas suffisamment réussi, que nos relations ne sont pas assez satisfaisantes, que nous n’avons pas les choses que nous désirons (comme la dernière paire de Balenciaga par exemple).

On tombe alors dans ce que l’on appelle une insatisfaction chronique qui nous fait envier le monde extérieur, tout en étant déçu de nous-même.

« La pop culture, la publicité et les réseaux sociaux ne font qu’empirer les choses. Ils ne cessent de nous rappeler que viser autre chose que le « job de vos rêves » est un échec, que nous devons vivre de grandes choses en permanence, qu’il faut être conventionnellement attractif, avoir beaucoup d’amis, trouver l’âme sœur, et que les autres ont déjà tout cela, et sont réellement heureux. »

« L’antidote à l’insatisfaction », Kurzgesagt – In a Nutshell

 Ce sentiment de ne pas être aussi heureux que les autres est exacerbé par la vaste gamme de produits, de conseils et de livres de développement personnel qui nous font comprendre que tout vient de nous et que si on n’a pas ce qu’on veut, c’est que l’on pas assez travaillé sur nous-même et que par conséquent…C’est de notre faute !

Des chercheurs se sont interrogés sur les émotions négatives que nous ressentons, et sur leur impact dans notre vie. Le domaine de la psychologie positive est ainsi né : l’étude de ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue. Au même moment, la thérapie cognitivo-comportementale a été créée pour « soigner » ces sentiments négatifs.

On peut donc se demander : Pourquoi certaines personnes sont plus heureuses que d’autres ?

D’abord, parce qu’elles ont des relations épanouies avec les autres et parce qu’elles ont su se relever après avoir traversé des moments difficiles. En somme, ces personnes sont satisfaites de leurs vies et connaissent donc, le bonheur.

La gratitude

La gratitude veut dire des choses très différentes, pour des personnes différentes dans des contextes différents. Par exemple, une famille dans un pays en guerre sera reconnaissante dans un contexte de paix, une autre famille dans un pays pauvre sera reconnaissante d’avoir à manger sur la table, et enfin une famille, disons en Hollande, sera reconnaissante de passer des vacances au soleil.

« La gratitude est tout autant un trait de caractère, une vertu, un comportement et un sentiment en même temps. Vous pouvez vous sentir reconnaissant pour quelqu’un qui a fait quelque chose pour vous, envers un évènement imprévisible comme la météo, ou même envers la nature ou le destin. »

« L’antidote à l’insatisfaction », Kurzgesagt – In a Nutshell

 Et si je vous disais que la gratitude est programmée en nous ?

1 – La gratitude nous lie aux autres

Les procédés de partage et d’échange de bons procédés ne sont pas exclusivement humains. Nous les retrouvons également dans le royaume animal, chez certain poissons, des oiseaux, des mammifères et particulièrement chez les primates. Nous pouvons dès lors affirmer que la réciprocité est un signal biologique, que nous définissons en tant que gratitude et reconnaissance chez les êtres humains.

En effet, quand quelqu’un fait quelque chose de gentil pour nous, nous sommes motivés à lui rendre la pareille. (Ça marche également dans le sens inverse : si quelqu’un nous a fait une crasse, on a bien envie de la lui rendre !)

Ce cercle de la gratitude fut important dans l’histoire de l’humanité, devenant même un avantage évolutif. Bien s’entendre avec les autres et construire des relations durables a amené nos ancêtres à survivre (on a tous l’image en tête d’une dizaine de chasseurs tuant un mammouth) et à construire des sociétés solides, basées sur la coopération (échange de marchandise, troc…) ce qui nous a permis in fine, de dominer la Terre.

Mais avec le temps, la gratitude est devenue bien plus qu’une simple impulsion à être équitable.

2 – Les conséquences de la gratitude

La recherche scientifique a montré que la gratitude stimule les zones du cerveau impliquées dans les sentiments de récompenses, dans la formation des liens sociaux, et dans l’interprétation des intentions des autres. Elle rend également plus facile, la mémorisation et le rappel des souvenirs positifs.

La gratitude combat directement les émotions et les caractères négatifs, comme la convoitise ou la comparaison sociale, le narcissisme, le cynisme et le matérialisme.

Logiquement, les personnes reconnaissantes ont de plus solides relations ainsi qu’une plus grande facilité à se faire des amis. Elles dorment mieux, ont moins tendance à souffrir de dépression, d’addiction et de burn outs, et gèrent mieux les évènements tragiques et traumatiques (comme la perte d’un parent par exemple).

La gratitude diminue le sentiment de solitude, car si on est reconnaissant d’avoir une famille aimante et des amis, on les verra plus souvent… La gratitude provoque des sentiments positifs, qui mènent à des comportements positifs, ce qui crée plus de sentiments positifs : le cercle vertueux de la gratitude.

En bref, la gratitude recentre votre attention sur les bonnes choses que vous avez (un toit, à manger, une famille, des amis, la santé…). Maintenant que l’on sait tout ça, comment être plus reconnaissant ?

3 – Apprendre la gratitude

Il a été scientifiquement prouvé que le fait de ressentir de la gratitude, ce que l’on appelle le « trait de gratitude », n’est pas une capacité que tout le monde peut avoir. Cette dernière dépend de votre patrimoine génétique, de votre personnalité et même de votre culture.

La découverte du « trait de gratitude » a poussé les scientifiques à se demander s’il était possible de créer des exercices, pour ressentir de la gratitude et donc être heureux. Malheureusement, il n’existe pas de pilule magique pour le bonheur et on le sait tous, la vie peut être compliquée et injuste. Certains jours, on peut se sentir au top et d’autres, au fond du trou. Et c’est normal !

La gratitude est une des pièces du puzzle du bonheur, et il existe un exercice simple à faire chez soi pour apprendre à être heureux et à profiter des choses simples de la vie.

4 – Le journal de gratitude

La tenue d’un journal de gratitude consiste à écrire, quelques fois par semaines, 5 à 10 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant.

On peut commencer très simplement, en notant le bon café que l’on a bu le matin, le beau temps, le sourire de la boulangère ou le fait d’avoir caressé un chien. Toutes les choses qui vous ont fait vous sentir bien.

Dans de nombreuses études, les participants ont déclaré plus de bonheur et une plus haute satisfaction de la vie en général après avoir fait cet exercice pendant plusieurs semaines. Des études ont également montré des changements dans l’activité cérébrale, quelques mois, après la fin de l’expérience du « journal de gratitude ».

Le fait de pratiquer la gratitude, peut être un véritable moyen de reprogrammer son cerveau. Cela prouve que vos émotions ne sont pas fixes et que si vous êtes triste aujourd’hui, vous n’êtes pas obligé de l’être encore demain !

« En fin de compte, la façon dont vous percevez la vie, est une représentation de ce que vous croyez qu’elle est. Si vous attaquez vos croyances fondamentales sur vous-mêmes et votre vie, vous pouvez changer vos pensées et vos sentiments, ce qui automatiquement change votre comportement. »

« L’antidote à l’insatisfaction », Kurzgesagt – In a Nutshell

 En conclusion, si vous cherchez activement, vous pourriez trouver que votre vie est bien meilleure que ce que vous pensez et donc… être heureux !

 

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
Ramzi Boukhiam revient sur la Scène Mondiale du Surf

Boukhiam fait désormais partie du Top 34, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
Generic placeholder image
Le Festival On Marche célébrera Marrakech

Le Festival international de danse  contemporaine ...

Generic placeholder image
Un vent de renouveau au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech :

Au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech, un vent de ...