Close

Healthies

Le syndrome du Mûnchhausen : ce qu'il faut savoir

Healthies

On est dimanche 11 Octobre 2020, il est 21H30 et je viens tout juste de finir un reportage qui m’a donner envie de m’exprimer. L’heure est grave, je découvre un nouveau syndrome encore plus délicat que les autres. C’est l’histoire de Dee Dee Blanchard qui persuade sa fille qu’elle est gravement malade et que les médecins ne peuvent rien faire pour elle, cette mère fait croire à sa fille âgée de 8 ans, qu’elle est atteinte de dystrophie musculaire. Vous l’avez compris, c’est ce qu’on appelle le syndrome de Münchhausen par procuration ou le trouble factice.

Syndrome de Münchhausen, quèsaco ?

Il s’agit d’une pathologie mentale qui se traduit par un besoin de simuler une maladie ou traumatisme dans le but d’attirer la compassion.  Les malades atteints de ce syndrome s’inventent des pathologies pour être hospitalisés et subir des opérations inutiles. Il est important de faire la différence entre un hypocondriaque qui plutôt névrosé, va aller voir un médecin pour être soigné, contrairement à un patient souffrant de Münchhausen, qui va quant à lui s’inventer des symptômes.

La personne atteinte de ce syndrome peut s’intéresser à une maladie précise. Une fois qu'elle l'aura étudiée, elle va trouver les moyens de provoquer les symptômes y correspondant au point de s’empoisonner avec des médicaments ou en s’infligeant des traumatismes afin d’orienter facilement le médecin vers la pathologie que la personne aura préalablement choisie.

Et le syndrome de Münchhausen par procuration (SMPP) ?

Ce trouble psychopathologique dévastateur, a tout pour inquiéter. Il été décrit par le pédiatre anglais Roy Meadow en 1977, comme une forme rare de maltraitance de l’enfant. Le parent produit ou simule une maladie chez son enfant et commence à lui administrer des substances pour créer des symptômes physiques, tels que des malaises ou des vomissements. Cette « procuration » est donc double, puisque trois personnes sont en cause : le parent donne procuration à son enfant pour être malade et « soigné» à sa place, et donne procuration au médecin pour être maltraitant à sa place envers l’enfant.

Il est assez compliqué de diagnostiquer ou de détecter un tel syndrome. En effet, les personnes qui en souffrent sont souvent très convaincantes dans leurs propos et dans leur simulation de symptômes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à regarder l’histoire de Mme Blanchard et sa fille Gypsy « Pourquoi j’ai tué ma mère ».

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Harakatso, au-delà du sport

Sophia Touti alias Harakatso est une femme marocaine ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
UN «MARCHE DES CREATEURS» AU SEIN DE LA DS GALLERY

Marque novatrice synonyme de haute couture automobile, DS ...

Generic placeholder image
UNE PRE-EXPO VENTE EXCEPTIONNELLE

Ne ratez pas cette occasion unique de côtoyer Melehi, ...

Generic placeholder image
VAINCRE LES CANCERS PEDIATRIQUES EN AFRIQUE

Les chiffres sont alarmants. Selon l'OMS, sur les 400 000 ...

Generic placeholder image
UN CONCOURS ARTISTIQUE À M AVENUE

M Avenue lance la première édition de M ...

Generic placeholder image
L’IFC RETROUVE (ENFIN) SON PUBLIC

La saison 2020/2021 a été particulière ...