Close
Menu

Artsies

Les troupes de Marrakech s'invitent chez vous

Artsies

Aujourd’hui, nous débarquons à la ville de Behja, Marrakech. Au programme, la découverte de trois genres musicaux qu’on connaît tous et qui symbolisent la richesse de notre héritage musical. Let’s go !

Gnaoua | Marrakech-Safi

D’origine africaine, la musique Gnaouia est certainement l’une des plus emblématiques du Maroc actuel. Ses rythmes répétitifs et envoûtants amènent naturellement à la transe au son des Darbokas, plateaux de métal et Crakeb, donnant lieu à des danses extravagantes destinées à soulager les âmes. Cette musique est désormais connue internationalement, notamment grâce au festival Gnaoua d’Essaouira qui rassemble chaque année plus de 300.000 personnes. Elle est représentée par d’illustres artistes marocains et a inspiré de nombreux artistes à travers le monde.

Taskiouine de Chichaouia | Marrakech-Safi 

Les Péripéties de l’histoire ont fait naître à Chichaoua une danse guerrière amazighe du Haut-Atlas occidental caractérisée par une vibration des épaules. Vêtus d’une tunique blanche, d’une cartouchière et d’une poire à poudre sur l’épaule, les danseurs rappellent une époque chevaleresque. La chorégraphie simule la bataille, soutenue d’une forte cadence et de cris de guerre. Sur le rythme des percussions « taârijas », les hommes évoluent sur des pas saccadés. Seul l’Art traditionnel Taskiouine transmet encore l’héritage immatériel du passé. Autres temps, autres mœurs… Aujourd’hui, Chichaoua s’est forgée une solide image de carrefour des voyageurs. 

Dekka de Marrakech | Marrakech-Safi 

C’est dans les ruelles de Marrakech et les lieux fréquentés par les artisans que l’Art Dekka a évolué. Aujourd’hui fusionnée en troupes solides et unies, la Dekka de Marrakech est gravée comme un chapitre indispensable d’un héritage culturel remontant à la dynastie des Saadiens. Elle est désignée comme un genre musical exclusivement masculin qui se résume en une suite de mouvements rappelant certaines étapes du tannage des peaux, la Dekka de Marrakech se caractérise essentiellement par des frappes rythmées à la main et des chants teintés de mélancolie, de joie et de révolte. Ces chants rendent hommage aux « Sabaatou Rijal » - les sept gardiens spirituels de la métropole et divulguent de belles pensées comme la solidarité. 

Un riche héritage qui fait la fierté du Royaume. Sauvegardons et valorisons-le !

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua Ă  Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'Ă©toile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Harakatso, au-delĂ  du sport

Sophia Touti alias Harakatso est une femme marocaine ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
ERMENEGILDO ZEGNA DÉBARQUE À CASABLANCA

Une nouvelle boutique de plain-pied, en plein centre de ...

Generic placeholder image
Toutes les stars qui ont assisté au Super Bowl 2021

La plus grande nuit du sport, bah c’était ...

Generic placeholder image
The Weeknd met le feu au Super Bowl 2021

Qui a besoin d'un Grammy quand on est le meilleur artiste ...

Generic placeholder image
« Nweta Bene » : Les Inqualifiables déploient un nouveau concept

Portés par l’ambition de partager un nouveau ...

Generic placeholder image
La chérophobie, cette peur irrationnelle d'être heureux

Vous est-il déjà arrivé d’avoir ...