Close

Artsies

Livres : Les 10 livres féministes qu’il faut lire

Artsies

Il est grand temps que les femmes réalisent leur plein potentiel et qu’elles se battent pour leurs droits. Nous assistons à une vraie révolution et à un début de changement des mœurs et des mentalités. Si vous avez envie, vous aussi, de comprendre le combat contre la misogynie, le sexisme ordinaire et les violences faites aux femmes, je vous propose cette semaine, une liste de 10 livres à lire. Certains sont crus, d’autres plus subtils, mais tous ont à cœur de prouver que les femmes sont des Hommes, comme les autres…

Americanah - Chimamanda Ngozi Adichie

Americanah (mot familier des Nigérians pour désigner quelqu’un qui s’est « américanisé ») est une histoire d’émigrés et d’amour, qui finit bien. On peut décrire ce bijou comme un roman d’initiation, un carnet de voyage, un journal intime ou une satire sociale. C’est un livre qui captive, fait sourire et réfléchir. A travers les années américaines d’Ifemelu – qui voient l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis – et celles, londoniennes, d’Obinze, Chimamanda Ngozi Adichie examine, avec humour et un sens du détail impressionnant, la question de la race et du racisme. Usant d’une langue élégamment classique, elle ne perd pas une miette des corps, des gestes, des pensées intimes et muettes de ses frères humains.

La Maison - Emma Becker

Dans ce roman, Emma revient sur le plus vieux métier du monde, qu'elle a exercé volontairement pendant deux ans, dans une maison close, nommée « La Maison » en Allemagne. Sans détour et sans honte, sans faire l'apologie de la prostitution, l’auteure analyse les femmes et les hommes qu’elle rencontre, avec délicatesse, sans aucun jugement. Bien qu’un peu long, ce roman a le mérite de nous donner un autre regard sur les femmes qui exercent le métier de « putes ». Un beau travail introspectif sur le désir des hommes, et des femmes.

Pour que tu sois mienne – Sara Farizan

Sahar a 17 ans et elle est amoureuse de sa meilleure amie, Nasrin, depuis l’enfance. Les deux jeunes filles ont échangé autant de baisers volés que de promesses d’amour éternel. Mais l’Iran est un pays dangereux pour les homosexuels. C’est un livre choc, une très belle histoire d’amour et une incitation à l’ouverture d’esprit. L’auteure nous fait comprendre la détresse ressentie par un bon nombre d’homosexuels et de transsexuels. J’ai été bouleversée par ce roman et j’ai espéré une fin heureuse. J’ai fini par être révoltée contre l’absurdité des hommes et leur incompréhension de l’amour.

Une vie à trois – Bahaa Trabelsi

Une vie à trois, raconte la vie de trois personnages : Adam, Jamal et Rim. Les deux personnages masculins sont homosexuels et fous amoureux l’un de l’autre. Adam, se soumet à la pression de sa famille et finit par épouser Rim, une jeune femme de 18 ans, élevée pour être une bonne épouse selon les traditions marocaines et incapable de comprendre ce qui est pourtant limpide. Ce roman a les mots pour parler de sexualité marocaine, sans pudeur et sans provocation. Une image sans concession de la société marocaine, de ses souffrances et de son hypocrisie.

Bakhita - Véronique Olmi

Enlevée à sept ans dans son village du Darfour, Bakhita a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. C’est un roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Un livre qui peut être parfois d’une violence insoutenable. J’ai maudit la cupidité des hommes et j’ai vibré avec Bakhita, à qui on a volé l'identité ( elle ne se souviendra plus de son vrai nom), à qui on a volé la joie de vivre, à qui on a interdit de penser, d'espérer… Une merveille d’écriture : poétique et bouleversante.

La tresse - Laetitia Colombani

Un roman court qui nous transporte dans le quotidien de trois femmes dans trois pays différents, dont le destin est lié par des cheveux. L'une d'elle est Indienne, femme de la plus basse extraction sociale possible en Inde (les Intouchables). Guilia est Italienne, fille d'un propriétaire d'entreprise de confection de perruque de cheveux naturels. Sara Cohen est québécoise et vient de recevoir une nouvelle qui va changer sa vie : elle a un cancer. Ces trois histoires sont appelées à se mêler, sans que les trois femmes ne se voient jamais. Une ode au courage et à la détermination des femmes, indépendamment de leur origine. Parce que pour beaucoup d'entre elles, naître femme est déjà un combat en soit.

Geisha - Arthur Golden

L'histoire commence en 1929 au Japon, dans un petit village de pêcheurs. Chiyo et sa sœur Satsu sont vendues par leur père et envoyées à Kyoto, dans le quartier de Gion. L'une se retrouve dans une okiya (maison de geisha), l'autre dans une maison de prostitution. L'histoire révèle l'amour que ne peuvent connaître les geishas. Toute leur vie, elles sont soumises et n'ont pour seul but que de divertir les hommes. Véritable travail anthropologique, l'ouvrage détaille ce qu'est une geisha et dénonce certains préjugés sur ce métier. Un livre précieux qui nous permet de découvrir un univers très particulier entouré de mystères.

La Passe-miroir - Christelle Dabos

Une série fantastique de quatre tomes, qui raconte l’histoire d’un monde qui a volé en éclat, détruit par un mystérieux cataclysme (la Déchirure). Il ne reste que des îles (appelées « arches ») flottant dans les cieux. Sur chaque arche règne un « esprit de famille », un puissant être immortel qui est l'ancêtre commun de nombre de ses habitants et leur a transmis une partie de ses pouvoirs. Dans les méandres des arches, on suit les aventure d’Ophélie, une jeune fille maladroite qui fera son apprentissage de la vie, de ce qu’elle est et surtout de qui elle est.

Les Fiancés De L'hiver, Les Disparus Du Clairdelune, La Mémoire de Babel, et La Tempête Des Echos offrent une vraie jubilation à la lecture, soulèvent des questions pertinentes et universelles. L’intrigue est magistrale, les personnes attachants hauts en couleurs et l’univers est d’une complexité très fine et intelligente.

L’auteure s’est lancée dans le questionnement ultime : Qui sommes-nous ? Qui est Dieu ? « Qui est Je ? »

Moi, Tituba sorcière... Noire de Salem - Maryse Condé

A la Barbade, la jeune Tituba - née du viol de sa mère par un marin anglais - est élevée par la vieille Man Yaya qui l'initie aux secrets et aux vertus des plantes, des potions, des onguents et des esprits. A la mort de la vieille femme, à quatorze ans, Tituba succombe aux charmes de John Indien, un esclave qu'elle finit par épouser. Vendus par la propriétaire de John, ils doivent suivre leur nouveau maître, le pasteur Samuel Parris à Boston, puis à Salem. La jeune femme se retrouve dans la tourmente de l'hystérie collective provoquée par le fondamentalisme religieux de la petite communauté. Toute sa vie, elle connaîtra les barbaries du 17ème siècle : esclavage, pendaisons, tortures, prison, oppression de son peuple mais aussi celui des Indiens et celui des Juifs et enfin celui des femmes, qui dans tout ça, resteront toujours les premières victimes. Le roman est un très beau portrait de femme, une biographie imaginée d'après quelques rares informations disponibles sur cette femme qui a réellement existé. Maryse Condé en fait une héroïne résiliente, intelligente et courageuse face à une société pétrie d'interdits et de violences.

L'amande – Nedjma

Badra est une femme vivant au Maroc, mariée contre son gré à Hmed. Cet homme qui n'est ni gentil, ni tendre dans une famille oppressante et violente. Un jour la jeune femme fuit. Elle se rend chez a tante Selma, en qui elle a une grande confiance. Alors, elle reprendra le chemin d'une nouvelle vie. Elle nous livre le récit d'une femme qui n'a jamais pu faire ce qu'elle voulait de son corps, qui n'a jamais apprécié que son mari la touche. Prenant alors sa revanche sur la vie et sur les hommes, elle rencontrera Driss son nouvel amant. Ce livre dégage une véritable "chaleur" érotique et parfois poétique, démontre l'aliénation profonde des femmes et dévoile l'omniprésence de la sexualité dans une société qui la refoule et qui pèse lourdement sur les épaules de beaucoup de femmes, qui aimeraient se libérer de ce joug afin de pouvoir s'épanouir...comme Badra.

L'amande est un texte cru et virulent, un cri de révolte et de colère, un texte sensuel, puissant et sans concession.

Un livre écrit par une femme pour les femmes...et les hommes sensibles au désir féminin...

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Harakatso, au-delà du sport

Sophia Touti alias Harakatso est une femme marocaine ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
L’ORÉAL PARIS LANCE STAND UP CONTRE L’HARCÈLEMENT DE RUE

En partenariat avec l’ONG Hollaback!, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
ON CRAQUE POUR LE NOUVEAU ROUGE HAUTE INTENSITÉ DE CHANEL

Le rouge à lèvres parfait dont on ...

Generic placeholder image
L’HUMOUR A L’HONNEUR A TAGHAZOUT BAY !

La troupe du Jamel Comedy Club (JCC) débarque ...

Generic placeholder image