Close

Sassies

Parlons du sexe à distance

Sassies

Le confinement commence à être long et se retrouver loin de son partenaire invite à refaçonner nos rapports intimes. Est-ce qu’être loin de son partenaire, signifie abandonner toute vie sexuelle ? Pas forcément. Il y a une dizaine d’années, entretenir une télésexualité était plus compliqué mais aujourd’hui, les progrès de la technologie facilitent les relations à distance.

Si ceux qui sont confinés en couple, vivent avec plus ou moins de succès cette nouvelle cohabitation, ceux qui n’ont pas la chance d’avoir de la compagnie ont dû faire preuve d’imagination pour tester de nouvelles pratiques ou en redécouvrir certaines comme les plaisirs en solo. Voici quelques règles et conseils pour vivre une sexualité, à distance, épanouie.

1)      Non c’est non, même en ligne

Le 13 janvier dernier, la première condamnation pour complicité d’agression sexuelle à distance a été prononcée. Donc pour ceux qui pensent que le sexe en ligne n’est pas du vrai sexe et que donc le consentement n’a pas lieu d’être, il faut comprendre que le sexe, connected or not, n’est pas un dû !

Les cas de chantages et de pressions sexuelles digitaux sont bien connus, surtout à cause du succès des comptes Facebook et Instagram, qui s’autoproclament défenseurs de la moralité et postent des dizaines de photos de jeunes femmes dénudées (bizarrement, on retrouve rarement des photos d’hommes). Le « virtuel » peut causer des blessures dans la vie réelle et même des cas de suicide. Le fait que le sexe se pratique à distance, même à des milliers de kilomètres, n’en devient pas « soft » pour autant.

Si pour certain la télésexualité est naturelle et excitante, pour d’autre elle peut paraître choquante ou ridicule. Le consentement est donc un point de départ incontournable.

2)      On se prépare

L’arrière-plan et la mise en scène font partie des b.a.-ba du sexe à distance. Faites donc attention au lieu en privilégiant un espace cosy et propre et non les toilettes par exemple, à part si vous n’avez vraiment pas le choix et dans ce cas-là, évitez la cuvette en arrière-plan…

Trouvez une lumière et un angle avantageux, jouez avec les contrastes et séparez la tête du corps en envoyant vos nudes, pour préserver votre vie privée.

Osez aussi les sexto, parlez de ce que vous feriez si vous étiez ensemble, de vos fantasmes, rappelez-vous vos plus belles expériences ensemble (un bon moyen d’avoir le point de vue de votre amoureux(se)) ou parlez simplement de vos retrouvailles. Une phrase bien tournée, des émojis, une belle photo érotique sont des moyens très forts d’attiser même les libidos les plus frileuses ! Pour les plus timides, des applications existent pour vous aider dans les chemins de l’écriture érotique (Kindo ou Mojo).

3)      On assume et on s’assume

Si vous avez le trac, c’est normal. Le sexe à distance n’est pas dans nos habitudes et nous invite à sortir de notre zone de confort. De plus, la caméra du PC ou du smartphone peut ne pas être toujours flatteuse alors on ose les filtres, la lingerie fine, le maquillage ou tout simplement la cagoule ou le masque ! Se cacher le visage permet premièrement de vous protéger contre le revenge-porn parce que vous ne saurez jamais si votre partenaire vous a enregistré à votre insu, et deuxièmement, cela vous permet aussi de vous distancier de l’image que vous croyez renvoyer et de vous concentrer uniquement sur votre plaisir.

4)      Partagez ce qui vous plaît

Les projets érotiques collaboratifs ont le vent en poupe en ligne et pour cause. Entre porno auditif, histoire à quatre mains et poadcasts érotiques, la toile regorge d’initiatives à consommer et à partager sans modération. En échangeant ce qui vous a plu et stimulé à votre partenaire, vous ouvrez la discussion sur vos fantasmes, vos retrouvailles et plus important, vous communiquez sur vos désirs et vos envies et ça, c’est le plus important pour une vie sexuelle épanouie, dans la vie réelle ou virtuelle.

Pour les célibataires, il existe aussi des plateformes pour accompagner vos plaisirs solitaires, telles que Coxxx pour les hommes et Voxxx pour les femmes, mais aussi CtrlX et Le Verrou. La littérature regorge également de textes magnifiques qui feront aimer la lecture, aux plus réfractaires d’entre vous.

Pour finir, la distanciation physique n’est pas simple mais loin des yeux, ne veut pas dire absence de connexion émotionnelle, de partage et même de plaisir. Alors merci au Wifi et à la 4G, de nous permettre de nous retrouver en ligne, en attendant de retrouver le lit !

 

 

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
Ramzi Boukhiam revient sur la Scène Mondiale du Surf

Boukhiam fait désormais partie du Top 34, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
Generic placeholder image
Le Festival On Marche célébrera Marrakech

Le Festival international de danse  contemporaine ...

Generic placeholder image
Un vent de renouveau au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech :

Au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech, un vent de ...