Close

News société

Rapport Ford : adaptation et résilience des consommateurs face à la pandémie

News société

L'année 2020 a pris de court le monde entier. Le coronavirus a provoqué un chaos économique, politique et émotionnel sans précédent. Mettant forcément à l'épreuve les limites des individus, des familles, des systèmes de santé et des secteurs entiers de la société. Toutefois, comme le souligne le 9ème rapport annuel « Looking Further with Ford Trends Report », la pandémie a révélé la résistance humaine face à une telle crise inédite, ainsi qu’une capacité d’adaptation inattendue. Ainsi, dans une enquête mondiale portant sur 14 pays, 69% des personnes interrogées se disent dépassées par les changements qu'elles voient se produire dans le monde. 53% des personnes interrogées déclarent que l'adaptation a été « plus difficile que je ne l'avais imaginé », tandis que 47% disent qu'elle a été « plus facile que je ne l'avais imaginé ». Force est de constater que la jeunesse a eu plus de mal que les aînés : 63% des membres de la génération Z déclarent que l'adaptation a été plus difficile qu'ils ne l'imaginaient, contre 42% des baby-boomers qui disent la même chose.

Le rapport « 2021 Ford Trends » examine ces changements de comportement et d'attitude des consommateurs dans le monde afin d'aider les décideurs à comprendre comment ces changements peuvent influencer notre monde en 2021 et au-delà. Parmi les autres tendances mises en évidence dans le rapport, citons :

- Une grosse pression : dans l’ensemble, l'anxiété est grande, alimentée par la crainte de contracter le virus et par les inquiétudes de l'impact de la pandémie sur les communautés, l'emploi, l'éducation…63% des adultes dans le monde se sentent plus stressés qu'en 2019. Conscients des répercussions sur leur santé mentale, beaucoup de gens trouvent des moyens innovants pour y faire face et se connecter.

- Besoin d’évasion : Pour rompre la monotonie des confinements répétes à la maison, les consommateurs cherchent de nouvelles façons de s'échapper. Plus d'un adulte sur quatre dans le monde qui possède un véhicule dit l’utiliser pour se détendre et retrouver de l'intimité. 17% disent même l'utiliser comme lieu de travail.

- Besoin de compagnie : la pandémie a remodelé leur sens de la famille. La solitude est omniprésente dans le monde. Une personne sur deux affirme se sentir régulièrement seule. Les jeunes générations le ressentent de manière très aiguë. (64% contre 34%). Par conséquent, beaucoup d'entre eux reconsidèrent leur lieu de résidence, se rapprochent de leur famille et trouvent de nouvelles façons de se faire des amis, en ligne ou ailleurs.

- Combler le fossé des inégalités : à l'échelle mondiale, les inégalités et les injustices sont nombreuses, surtout du côté des communautés à faibles revenus, les minorités ethniques et les femmes. Les consommateurs étant de plus en plus conscients de ce fossé, les marques se font plus actives et plus entreprenantes. 76% des adultes disent attendre des marques qu'elles prennent position sur les questions sociales, et 75% d'entre eux pensent que les marques actuelles essaient de faire ce qu'il faut.

- Le bon achat au bon moment : la façon dont nous achetons s'est transformée. Les PME s'adaptent à une vitesse fulgurante et de nombreux consommateurs adoptent et apprécient la nouvelle normalité. 75% des adultes du monde entier disent apprécier la façon dont les entreprises ont amélioré l'expérience d'achat depuis le début de la pandémie, et 41% disent ne pas vouloir revenir à la façon dont ils faisaient leurs achats avant.

- Toujours plus de mobilités : paradoxalement, les transports personnels sont en plein essor. Les ventes de vélos ont grimpé en flèche et les villes ont adapté les infrastructures pour faire de la place aux cyclistes. Les ventes de voitures ont explosé car les gens cherchent à se sentir en sécurité en sachant qu'ils peuvent contrôler leur environnement. 67% des adultes du monde entier se disent « optimistes quant à l'avenir des véhicules autonomes » et 68% des parents déclarent qu'ils préfèrent voir leurs enfants rouler dans une voiture autonome plutôt qu'avec un étranger.

- Soutenir un environnement durable : au début de la pandémie, la qualité de l'air est apparue comme un possible point positif du verrouillage mondial, mais cet optimisme a rapidement diminué lorsque le monde s'est replié sur le plastique et d'autres produits jetables. Les jeunes générations sont particulièrement concernées : 46% d’entre eux dans le monde affirment que la pandémie nous a rendus plus dépensiers et 47% pensent qu'à long terme, elle aura un impact négatif sur l'environnement.

L'intégralité du rapport est à consulter sur le site : www.fordtrends.com

 

 Par Nafissa El Bouanani

Interviews

Fehd Benchemsi : l'ambassadeur de la musique Gnaoua à Los Angeles

Cet artiste aux multiples facettes n’est plus ...

Le Fassicule, quand humour et sciences font bon ménage

Hakim Bennani AKA Le Fassicule nous divertit depuis des ...

Mehdi Nassouli : l'étoile montante de la musique Gnaoua

Mehdi Nassouli est un artiste marocain aux nombreuses ...

Samy Snoussi entre art et urbanisme

  Samy Snoussi, ce créatif franco-marocain dont ...

Tous les interviews

Derniers Articles

Generic placeholder image
Ramzi Boukhiam revient sur la Scène Mondiale du Surf

Boukhiam fait désormais partie du Top 34, ...

Generic placeholder image
Generic placeholder image
Generic placeholder image
Le Festival On Marche célébrera Marrakech

Le Festival international de danse  contemporaine ...

Generic placeholder image
Un vent de renouveau au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech :

Au Mövenpick Mansour Eddahbi Marrakech, un vent de ...